Un agent de la cité scolaire de Gourdon, militant du SNUTER-FSU, est sanctionné de 3 jours d’exclusion par le Conseil départemental parce qu’il a dénoncé publiquement la dégradation des conditions de travail des agents lors de la journée de grève et de manifestation de toute la cité scolaire le 4 mars 2021.

Jeudi dernier l’intersyndicale départementale CGT FSU SUD Solidaires a adressé une lettre ou verte à M. Rigal, président du Conseil départemental, pour lui demander d’intervenir personnellement afin d’empêcher cette injustice (voir ci dessous). Cette lettre est restée sans réponse !

Faut il comprendre que le Conseil départemental rêve d’un monde où il serait interdit aux syndicats d’évoquer les conditions de travail des personnels ? S’agit il de faire taire toutes les voix dissonantes qui osent encore lutter pour une amélioration de la situation des travailleurs?

Nous ne voulons pas de ce monde là ! La liberté d’expression syndicale est un droit fondamental, venez nombreux la défendre avec nous

L’intersyndicale départementale CGT FSU SOLIDAIRES appelle à une manifestation

Mercredi 30 juin à 14h00 au rond point de Regourd, à Cahors.

 

Lettre ouverte au Président du Conseil Départemental, concernant des sanctions illégitimes et illégales d’un représentant syndical.

Tract répression syndicale 23 06 2021-1