La suppression de 14 postes dans le second degré à la prochaine rentrée ne passe pas: enseignants, syndicats, et même élus se sont réunis lundi 22 mars, avant le CDEN, pour le crier haut et fort.

Fait sans précédent, le CDEN a été boycotté par l’ensemble des élus!

Article “La dépêche du midi”: